Tout savoir des fiches de paie

Un problème lié à la fiche de paie

Pour 85 % des Français, la consultation du bulletin de paie tous les mois est un rituel. D’après les personnes interrogées, cette pratique est encore plus fréquente chez 90 % des personnes de la cinquantaine ainsi que chez les ouvriers. Cependant, la raison pour laquelle toutes ces personnes examinent leurs fiches de paie, c’est pour la vérification des plausibles erreurs des employeurs. En effet, un salarié sur trois constate une erreur liée au montant du salaire, aux cotisations prélevées, au calcul de congés payés, nombre d’heures travaillées ou aussi au remboursement des notes de frais.

Une difficulté à la lecture du bulletin

Malgré les erreurs commises par les employeurs ou les experts-comptables dans l’élaboration des fiches de paie, il y a aussi la complexité du bulletin de paie lui-même. Nombreux sont les salariés qui considèrent encore ce document comme une énigme. La France actuellement est en tête des pays pour la complexité de la fiche de paie. D’après une comparaison réalisée au sein de filiales d’un grand groupe, le bulletin français comporte 40 lignes contre 15 en Allemagne, 14 aux États-Unis et 11 en Chine. Heureusement, une maquette simplifiée sera expérimentée par des entreprises volontaires à compter de 2016. Cette alternative a été prise avant sa généralisation pour l’année 2017.

Du côté des nouveaux chefs d’entreprise

Vis-à-vis des nouveaux employeurs ou des chargés de ressources humaines, la réalisation de ces documents à établir mensuellement peut-être facilité par de nombreuses solutions. Certes, il est possible de créer ceux des membres de leur équipe, à partir des modèles de fiche de paie cadre et non cadre téléchargeables sur internet. Plusieurs sites proposent des fichiers Excel modifiables et personnalisables. Un fichier comprend généralement deux feuilles dont un modèle de bulletin de paie cadre et un autre pour la fiche de paie non cadre. Les experts-comptables connaissant bien le logiciel peuvent facilement apporter des modifications sur les calculs pour les adapter à leurs cas particuliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *